Vidéos du Comité de Suivi

video

Voyage Investisseurs au Cameroun

En ce début du mois d'octobre, la Suisse était à l'honneur au Cameroun. En marge de la visite de la vice-présidente de la Confédération suisse, Simonetta Sommaruga, une délégation d'entrepreneurs venue de Genève a passé 3 jours à Yaoundé. Un voyage d'affaires qui visait à renforcer les liens économiques avec le Cameroun dans le cadre du Comité de suivi mis en place au lendemain du 9ème forum EMA Invest qui a eu lieu à Genève début octobre 2013. Il s'agit là de la première édition initiée par la Fondation EMA Invest. Sur 8 chefs d’entreprises présents, nous en avons suivi 5 à travers leurs nombreux rendez-vous. Et tout porte à croire qu’il y aura d’autres éditions…

9:48
Séjour à Yaoundé

Séjour à Yaoundé

MediaMania
644 views
6:43
Bilan

Bilan

MediaMania
294 views

Discours Ambassadeur du Cameroun en Suisse lors de la réunion préparatoire, hôtel des Bergues Genève le 16 septembre 2014

Lors du 9ème forum EMA Invest, des financiers de Genève ont offert de nouvelles perspectives pour l'investissement en Afrique

Le 9ème forum EMA Invest vient de se clore ce vendredi à Genève sur de nouvelles perspectives d’investissement, notamment pour la délégation du Cameroun dont les ministres participants, hôtes d’honneur, ont enchaîné de nombreux rendez-vous d’affaires.

Il faut dire que ce forum, en partenariat avec le Financial Times, s’était ouvert la veille par une présentation très convaincante de la banque Julius Bär, première banque privée de Suisse, sur les perspectives économiques de l’Afrique.

Parmi les projets ainsi amorcés lors de ce 9ème EMA Invest, on retiendra celui d’Addax & Oryx Group, présenté par son président Jean-Claude Gandur, qui a annoncé publiquement son souhait de reproduire au Cameroun l’investissement qu’il a déjà réalisé avec succès en Sierra Leone et dont la haute qualité vient d’être distinguée par l’ONU. Ce projet de biocarburant, développé en Sierra Leone et qui produira 100 000 tonnes d'éthanol d'ici la fin de l'année, a été mis en place selon des critères durables et socialement responsables très exigeants. Il représente 267 millions d'euros et s'étend sur 14 300 hectares.

Arborescence Capital s’est également engagé à développer au Cameroun un projet de 50 MW en solaire et 50 MW en éolien.

D’autres contacts ont été pris pour connecter le secteur camerounais de la microfinance aux fonds d’investissement suisses spécialisés tels que Symbiotics. Ou encore avec Swiss Mining Resources pour développer le secteur minier camerounais.

A noter également deux projets de hautes technologies qui seront bientôt implantés au Cameroun. Un projet de l’UCLA, la prestigieuse université de Californie, qui prévoit de bâtir un campus et un centre de recherche du nom de « Centrer for Integrative Development », qui travaillera en connexion permanente avec la Californie sur les nouvelles technologies de développement durable.

Dans le même esprit, un autre projet de l’Institut Polytechnique de Lausanne (EPFL) a été présenté : il visera à créer à Yaoundé un incubateur de start-up spécialisées dans les énergies, appliquées notamment au secteur de la santé.

Dès ce mois d’octobre, plusieurs investisseurs ont déjà annoncé leur déplacement au Cameroun pour « battre le fer tant qu’il est chaud ».

Autant de dossiers à suivre ces prochaines semaines.

 

 

Genève, le 4 octobre 2013

Plus d’informations Agence Ecofin

 

BURGA2